L’artiste français Cyril Lancelin invite le spectateur à jouer avec les lieux et les espaces.
Architecte de profession, devenu artiste visionnaire, Cyril Lancelin crée des structures gonflables colorées qui contrastent avec l’architecture environnante, créant ainsi une nouvelle expérience pour le spectateur. Duck one arch représente tout cela: une énorme structure gonflable jaune qui tourne dans l’espace avec deux têtes de canard à chaque extrémité.

Ce canard, qui provient de l’imagerie des jouets pour enfants et de l’univers pop, est une représentation stylisée de l’animal. Pour l’artiste, l’œuvre devient également une représentation des espèces animales en voie de disparition et des limites des ressources de notre planète. C’est un symbole de la transformation que subit notre planète en ce moment.

BIOGRAPHIE

Cyril Lancelin (1975, Lyon, France) est un artiste français.
Cyril Lancelin développe une œuvre hybride faite de sculptures, d’installations immersives, de dessins, d’expériences virtuelles et de vidéos qui créent des liens entre le physique et le fictif.

C’est à partir d’un vocabulaire plastique basé sur la géométrie primitive qu’il relie l’architecture et le corps humain, le quotidien et le fonctionnel, le pérenne et l’éphémère, la science et la nature.
Dans les années 1990, il a commencé sa carrière en travaillant pour des cabinets d’architectes et des artistes à Paris et Los Angeles, en utilisant des techniques de modélisation 3D et des images virtuelles. Après cette période, en 2016, il a ouvert son propre studio, Town and Concrete.
Actuellement, ses recherches portent également sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée, en explorant les différentes dimensions de la réalité. Sa pratique est façonnée par l’immersion et le mouvement, l’innovation et la recherche d’un monde mi virtuel et mathématique, mi réel.

Il a réalisé ses installations lors de divers événements dans le monde entier, de la Chine à l’Europe, des pays arabes à l’Amérique. Les notions de répétition et de génération paramétrique sont des thèmes récurrents dans son travail. Il anticipe notre transition vers un monde de données multipliées et partagées.

The French artist Cyril Lancelin invites the viewer to play with places and spaces.
An architect by profession, now an artist with a vision, Cyril Lancelin creates colourful inflatable structures that contrast with the surrounding architecture, creating a new experience for the viewer. Duck one arch is all about this: an enormous yellow inflatable that winds through space with two duck heads at each end.

This duck, which comes from the imagery of children’s toys and the pop world, is a stylised representation of the animal. For the artist, the work also becomes a representation of endangered animal species and the limits of our planet’s resources. It’s the symbol of the transformation our planet is undergoing today.

BIOGRAPHY

Cyril Lancelin (1975, Lyon, France) is a French artist.
He develops a hybrid work made of sculptures, immersive installations, drawings, virtual experiences and videos that create links between the physical and the fictional.

He connects architecture and the human body, the everyday and the functional, the perennial and the ephemeral, science and nature with a plastic vocabulary based on primitive geometry.
He started his career in the 1990s working for architectural firms and artists in Paris and Los Angeles, using 3D modelling techniques and virtual images. After this period, in 2016, he opened his own studio, Town and Concrete.

Currently his research also focuses on Virtual Reality and Augmented Reality, exploring the different dimensions of the real. His practice is shaped by immersion, movement, and innovation, by the search for a world that is half virtual and mathematical and half real.
His installations have been realised during various events around the world, from China to Europe, from Arab countries to America. The concepts of repetition and parametric generation are recurrent themes in his work. He anticipates our transition into a world of multiplied and shared data.